Santé

Sensibilisation à l'hygiène bucco-dentaire

Traitement des parasites

Projet déjà réalisé (hors TFN-France)

 

2014: Lucie, étudiante en dentaire  à la faculté de Toulouse, s'est rendue à Damphe pour y séjourner quelques jours au cours de l'été.  Arrivée chargée du matériel , pleine d'énergie, déterminée par une volonté qui la caractérise et une soif de découverte qu'elle a pu assouvir lors de ce voyage, elle a partagé avec la population du village ses connaissances en matière d'hygiène dentaire et a  fait l'unanimité avec son apprentissage des gestes de base contribuant  à améliorer leur qualité de vie.






Projet réalisé

Octobre 2015 : nous avons tenté de sensibiliser les jeunes filles et les mères à la nécessité de ne pas laisser les parasites s'installer! Grâce aux produits fournis par deux membres de TFN-France nous avons traité une première fois une dizaine de jeunes filles. Conscients que cela ne suffira pas à éradiquer le problème, nous nous sommes engagés à renouveler le traitement lors de notre prochaine visite, et ce, de façon plus approfondie.


Evacuation des fumées. 

Projet réalisé


Opération Lunettes Pour Tous.

Avril 2016: TFNepal-France s'est engagé à financer la construction de cheminées pour évacuer les fumées. Achat des matériaux nécessaires et salaire d'un ouvrier spécialisé.

octobre 2016: Nous constatons que les villageois ont construit eux-même avec des matériaux locaux (argile et pierres) des foyers couverts dans les 3 maisons où cela était possible (des raisons religieuses imposant les feux ouverts dans certaines maisons). Toutefois, aucune évacuation des fumées n'a été créée; elles  envahissent donc toujours dans la "pièce à vivre", rendant l'environnement fort insalubre. 

 

2017 février/mars: Les villageois ont fabriqué des "briques crues" avec de la terre prise localement , et à l'aide de 2 moules en bois prêts par l'ouvrier qui assurera la construction des cheminées.

2017 avril: Les cheminées (foyers et évacuations des fumées) ont été construites dans toutes les maisons du village.Les occupants des maisons dans lesquelles le feu aurait dû rester ouvert (voir plus haut) ont fait un choix sanitaire, symbole pour eux de progrès, s'engageant cependant à utiliser de temps à leur ancien foyer pour respecter la tradition lors d’événements importants.

Octobre 2016: Nous avions constaté lors de nos précédents séjours, que les villageois travaillent souvent dans une faible lumière, pour fabriquer les bracelets de fils noués que nous leur achetons, faire de la broderie pour leur propre utilisation, confectionner des objets de bambou tels que des nattes ou des articles décoratifs ou effectuer de petites réparations. Ils s’adonnent à ce genre de travaux après avoir passé la journée dans les champs à labourer, planter, désherber, ou dans la forêt, à couper du bois pour le feu ou des bambous pour de nouvelles constructions. Leurs yeux sont donc mis à rude épreuve car c’est dans une ambiance entre chien et loup qu’ils se mettent à ce genre d’ouvrage et le poursuivent à la lueur d’une ampoule blafarde, voire d’une torche électrique.

Grâce à la précieuse contribution d'un membre opticien qui a fourni les verres, d'Optic 2000 qui lui a procuré les montures, et d'Essilor qui a donné un test de lecture adapté à la population de Damphe, nous avons pu tester  toutes les personnes qui , vu leur age, étaient susceptibles d'être presbytes ; 7 d'entre elles sont reparties , heureuses, équipées d'une paire de lunettes . Nous avons de quoi poursuivre cette action avec les gens des villages voisins  lors de notre prochain séjour, car il nous reste un bon nombre de paires de lunettes. 

avril 2017: nous avons poursuivi l'opération auprès de personnes venues des villages voisins.