Environnement

Approvisionnement en eau du village

Projet en cours de réalisation

2014 : L'approvisionnement en eau constitue dans l'ensemble du Népal  un réel problème. Dans les zones urbaines, l'absence de traitement des systèmes des eaux usées ainsi que la pollution industrielle sont responsable d'une eau porteuse de maladies dont meurent chaque année 44 000  enfants de moins de 5 ans. Les saisons sèches sont les plus redoutables et les villages ruraux tels que Damphe  se retrouvent dépendants de quelques sources qui varient chaque année tant dans leur  localisation que dans leur débit.

La situation à Damphe est préoccupante.

Le schéma ci-contre montre les ressources en eaux du village.

1-ancien point d'eau  tari.  2 :réservoir qui n'a pas reçu d'eau depuis 8 ans. Aurait besoin d"être  réparer.  3: terrain recelant des ressources en eau.Face aux besoins de la population , propriétaire est prêt  à le céder pour 200,000 roupies  (1800€). des installations supplémentaire seraient nécessaires:   coût total :263,700 roupies (soit 2444 €), terrain compris, voir document ci-contre). 

4 et 5: 2 sources actuellement utilisées, à 10mn du village.  Les femmes  et les filles s'y rendent par tous les temps afin d'approvisionner les habitations.5: le propriétaire  habite à Kathmandou, les villageois puisent l’eau.4,:les propriétaires mitoyens se disputent la propriété de la précieuse ressource. L'un des deux est du village, l'autre pas! 

Un ingénieur pourrait être mandaté (1ère expertise: 10,000 roupies (90€). Aide du gouvernement possible  si l' installation comprend des pompes  à énergie solaire. Or le village ayant l'électricité, le gouvernement ne subventionne pas le "solaire". Il n'y aura donc ni "solaire", ni ingénieur, ni terrain acheté!

TFN-France trouvera donc avec TFN et les villageois une solution et son financement.

Afin de se développer et générer des ressource financières, Damphe doit disposer d'eau pour pouvoir accueillir des visiteurs, véritable ressources pour dont  la population qui se démène  pour le rendre  accueillant.






Avril 2015 : Les besoins ont été réévalués, une solutions a été trouvée, et les métrés ont été effectués par 2 membres de TFN-France en visite et les villageois. 

 

Juin 2015 : Les villageois disposent des matériaux financés par TFN-France et procèdent à l'installation de la première phase du réseau d'approvisionnement en eau du village. 

 

 

 

 




Octobre 2015 : Nous avons pu constater que la phase 1 des travaux bénéficiait bien à plusieurs maisons. L'eau arrive effectivement tout près de certaines habitations. Nous avons profité de notre passage pour réétudier la phase 2,  refaire les calculs  pour la construction du réservoir de 14000 litres qui permettra, y compris à la saison sèche, de continuer à irriguer les jardins potagers, et donc de produire des légumes pour la consommation courante et d'en vendre pour générer quelques ressources. Dans le contexte de crise du carburant que connait le Népal en ce moment, il faudra malheureusement attendre la baisse du prix des matériaux pour lancer les travaux. Le financement est d'ores et déjà assuré par TFN-France. Ci-contre, Ram et Michel étudient la configuration du terrain qui accueillera le réservoir.

 

 

 

Avril 2016. Les matériaux ont été apportés sur les lieux du futur réservoir par les villageois. En avril, nous décidons avec TFN d'employer et rémunérer un  ouvrier (familier du village et de TFN-France puisque 2 de ses enfants sont parrainés) pour superviser et initier les gens de Damphe à la construction. Le réservoir sera ainsi creusé  et un mur de pierre sera construit. Deux personnes de chaque famille auront prêté main forte sur ce chantier. Lorsque nous avons laissé le village fin avril, il était question de construire à l'aide de coffrages, des parois à l'intérieur de l'ouvrage réalisé. Il y a donc nécessité d'acheter des sacs de ciment et de sable supplémentaires. Le chantier sera interrompu avec l'arrivée de la moisson en juin. A suivre...

Septembre 2016: la construction du réservoir est terminée.  La  phase 3 du projet va pouvoir commencer: insallation d'une pompe, restauration d'un réservoir construit à la cime du village, mise en place de tuyaux pour relier les 2 réservoirs, remise en état de diverses fountaines construites dans le village.


Installation d'un panneau solaire pour éclairer la salle de soutien

Projet réalisé. Financé par TFN-France.

2014 : La salle de soutien était une priorité pour Ram Rai, le fondateur de TFN. Elle accueille maintenant tous les enfants de Damphe qui sont scolarisés. En effet, 2 heures avant de se rendre à l'école publique et 2 heures à leur retour après une journée de classe, ils sont pris en charge  par un tuteur pour approfondir  ce qui  a été étudié dans la journée.  Toutefois, lorsque  les jours se font courts, la lumière naturelle  ne suffit pas et les coupures d'électricité, caractéristique pittoresque des conditions de vie des Népalais pour celui qui ne fait que passer, ne font qu’accroître les difficultés des enfants   qui ont déjà fait beaucoup d'efforts pour se rendre à l'école  et y suivre  des cours.

Un panneau solaire  qui pourrait alimenter le dispositif si contre apporterait un confort certain à ceux qui fréquentent cette salle. Le coût d'un panneau solaire  a été estimé à 25000 roupies (225€).  

 

Caractéristiques du panneau solaire :

1)     Solar Exide C10 Battery (40Ah)

2)     Solar Panel (55W)

3)     Controller (6A)

4)     Cabal (UV)

5)     Bulb (4-6pieces)

6)     Maintaining Charge

7)     Wire

8)     Bulb Holders

 





Avril 2015 - Le panneau solaire arrive! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mai 2015 - Les lampes torches sont rangées; elles ne serviront plus dans la "salle de soutien". Les enfants pourront suivre leurs cours dans de bonnes conditions. L'électricité ne manquera plus. Finies les coupures intempestives à longueur de soirée! Le panneau solaire est installé!

 


Récupération des eaux de pluie

Projet réalisé, financé par TFN-France

Avril 2015 : Nous constatons que  l'eau de pluie s'écoule  de la maison au toit de tôle. L'eau stagne donc, et est utilisée comme le montre les photos ci-contre. Dans un souci d'hygiène nous élaborons le projet d'installation de chéneaux et gouttières afin de récupérer l'eau dans un réservoir, assainissant ainsi le chemin qu'empruntent les enfants pour se rendre dans la salle de soutien et réduisant  les corvées d'approvisionnement en eau à usage domestique pour les femmes et les jeunes filles....

voir mai/juin 2015.


Mai/juin 2015 : Le matériel est acheté, les villageois procèdent à l'installation et le réservoir de 1000 litres est mis en place.


Nettoyage du village et sensibilisation au tri des déchets

Projet déjà réalisé

Au cours d'échanges avec un membre du bureau de TFN-France (alors seulement en projet), Ram Rai, le fondateur de TFN a compris la nécessité d'entretenir les rues de Damphe pour que le village puisse accueillir dans de meilleures conditions les visiteurs étrangers.  Bien que des efforts soient faits localement à travers le Népal, il est en effet banal de voir les détritus joncher les rues  y compris dans les sites les plus touristiques.  Aussi, sitôt réinstallé dans son village natal, Ram a su sensibiliser les villageois à l'amélioration de leur environnement. Des sacs poubelles lui ont été donnés par  des amis qui se rendaient au Népal en août 2014, et qui ont pu le rencontrer alors qu'il était encore  à Katmandou. 

L'assainissement du village a alors été entrepris par tous et les détritus ont été collectés et brûlés. (Une  gestion plus écologique  du traitement des déchets est à l'étude!)

Des sacs poubelles ont été distribués dans chaque foyer.

 

 

Reste à réaliser : l'acquisition  de la notion  de tri sélectif, la construction  ou l'acquisition de conteneurs à ordures ainsi que l'évacuation des déchets non recyclables  sur place.


Construction de toilettes dans le village

Projet déjà réalisé. Financé par les villageois.

Avant que TFN n'entreprenne de développer le village, les gens utilisaient la forêt comme toilettes.

 

Photo de gauche : la réalisation de  ce projet, indispensable pour accueillir les visiteurs, et qui profitera sans nul doute à la communauté de Damphe, a coûté 1500 roupies  (soit 13€45) pour l'achat des tuyaux, du ciment et du repose -pieds. Ce sont les gens du village qui l'ont construit sans faire appel à des professionnels mais  sous les directives des membres de TFN et du Comité pour le Développement des Villages.

Le propriétaire du terrain a cédé une parcelle gratuitement pour cette construction qui est à présent équipée d'une porte.

 

 

Photo ci-dessous : d'autres toilettes ont été construites par la suite(fin 2014) une par maison, soit 12 au total. Les habitants apprécient la différence ; c'est confirmé !


Élargissement du chemin d'accès au village

Projet déjà réalisé par les villageois. 

Pour atteindre Damphe, il faut, depuis Katmandou, prendre un bus jusqu' à Hile pendant plusieurs heures,autour de 6 en fonction de la saison! ; de là, 2 options se présentent à vous: voyageur fatigué, vous prenez un "micro"  (mini-bus)qui vous  dépose à Shukehall ; il ne vous reste alors plus qu'une petite demie-heure de marche pour vous rendre à Damphe; voyageur vaillant,vous avez le loisir de traverser,  au rythme de votre marche, de magnifiques paysages durant 3 heures.

 

Après la mousson de 2014, les villageois ont déblayé la dernière portion du chemin pour rendre l'arrivée à Damphe , plus aisée. Espérons que les pluies torrentielles de la prochaine mousson ne causeront pas de dommages à cette voie d’accès.